La mission de votre conseiller



A qui s’adresser pour céder ou reprendre une entreprise artisanale ?

Avec leur vaste réseau, les Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) se trouvent toujours à vos côtés. Assister à des réunions d’information, obtenir un entretien individuel avec un conseiller spécialisé, bénéficier d’un dispositif complet incluant conseil, diagnostic, diffusion et accompagnement..., autant de services que vous propose le réseau des CMA. Et parce que rien ne remplace le contact humain, les conseillers transmission/reprisede la CMA de votre département sont à votre entière disposition pour vous garantir le meilleur accueil.

Puissant relais de diffusion avec plus de 3 000 entreprises à reprendre, le site www.bnoa.net offre bien plus qu’une simple mise en contact entre deux individus. Le conseiller CMA expertise, publie et diffuse les projets de reprise sur bnoa.net. Il assure également l’intégrité, la fiabilité et la confidentialité des démarches dans ce moment capital pour les cédants et les repreneurs.


Transmettre pour réussir, c’est notre mission de confiance

Le conseiller de la CMA possède toutes les informations pour réaliser la meilleure expertise. Il analyse les informations relatives au chef d’entreprise, à l’entreprise, à la clientèle, au matériel, aux ressources humaines, aux résultats financiers, à l’environnement commercial et aux motifs de la cession. Le conseiller de la CMA garantit au repreneur une “expertise transmission” de l’entreprise ; il assure au cédant la confidentialité de son diagnostic.

A l’issue de l’analyse des dossiers, le conseiller de la CMA décide d’une mise en relation entre cédants et repreneurs. Cette mise en relation se fait uniquement via le conseiller de la Chambre de métiers et d’artisanat. Ensuite, le conseiller de la CMA oriente les entrepreneurs vers les conseils financiers, juridiques et notariaux, il les accompagne pour préparer l’installation et accomplir les formalités. Enfin, une fois la transmission d’affaire effectuée, le conseiller suivra le repreneur pour effectuer un bilan après les premiers mois d’activité.